Sculpture (1/3)
2017
Acier inoxydable, béton
20 × 20 × 22 cm


Cette sculpture est inspirée de la célèbre gravure Melencolia I du peintre et théoricien Albrecht Dürer : une œuvre emblématique de l’Histoire de l’Art qui suscite depuis des siècles l’intérêt des mathématiciens et physiciens. On trouve dans cette œuvre de 1514, de nombreux éléments symboliques et énigmatiques parmis lesquels se démarque un étrange polyèdre. Le dénommé Solide de Dürer est tel un gros morceau de granit taillé en polyèdre. Il suggère de multiples questionnements car sa représentation en deux dimensions ne permet pas de définir avec exactitude les différents plans, angles, et dimensions qui en font sa nature. La sculpture que j’ai appelée Melencolia est une interprétation plastique de ce solide suivant la représentation démontrée en 1999 par le mathématicien allemand Peter Schreiber. L'ossature du polyèdre est rigoureusement construite en acier inoxydable suivant les proportions définies par ce dernier. Ses huit faces ajourées permettent une vision « en transparence » de l'ensemble du volume, révélant ainsi les mystères de sa géométrie si controversée. Rempli de moitié avec du béton, il est disposé de manière à ce que la masse minérale semble renversée. Cette matière rappelle alors le bloc de granit de la célèbre gravure, et les mystères dont il est chargé.